Vous êtes ici : MEPI Protection incendie et sécurité > Accueil > Legislations et normes

> Législation extincteurs

Législation concernant les extincteurs




EXTINCTEURS PORTATIFS ET EXTINCTEURS MOBILES NON
PORTATIFS

 

2.1. Construction

Les extincteurs portatifs doivent être conformes aux Normes Européennes EN 3-1 à 3-6.

Les extincteurs mobiles non portatifs doivent être conformes à la Norme Européenne EN 1866.

 

2.2. Agrément des extincteurs

2.2.1 Extincteurs portatifs

Chaque type et appareil de cette catégorie doit porter la marque BENOR correspondante et doit être agréé par l’organisme habilité à cette effet.

Extincteurs mobiles non portatifs

Chaque type d’extincteur de cette catégorie doit être agréé par l’organisme  habilité à cet effet.

2.2.2 Toute modification apportée à un type d’extincteur agréé, conformément aux dispositions du 2.2.1 ci-dessus, doit être portée à la connaissance de l’organisme habilité à cet effet, lequel statue sur la confirmation ou  l’annulation de l’agrément donné par les assureurs.

 

2.3. Pouvoir d'extinction des
extincteurs

Le pouvoir d’extinction d’un extincteur est déterminé en fonction du foyer-type (défini dans la norme EN 3-1) qu’il peut éteindre.

Ce pouvoir d’extinction est exprimé en unité(s) d’extinction.

 

2.4. Nombre requis d’unités d’extinction

2.4.1. Le nombre requis d’unités d’extinction est d’une unité par 150 m² de  surface à protéger, avec un minimum de deux unités d’extinction par  niveau de construction. Toute fraction d’unité de surface mentionnée ci-dessus est comptée pour  une unité de surface.

Cette protection est renforcée pour les zones dangereuses selon les spécifications de l’assureur.

2.4.2. Sont notamment considérées comme zones dangereuses, celles

− contenant, pour les besoins de la fabrication, des liquides inflammables  dont le point d’éclair est inférieur ou égal à 55°C, des produits à  diluants inflammables, des gaz combustibles.

− Où il y a travail mécanique du bois, même à titre accessoire.

− Où il est procédé à l’application de peintures, vernis, laques, émaux,  encres ou autres produits à diluants inflammables.

− Où il y a présence de matières plastiques, papier ondulé, paille, fibres  diverses pour l’emballage y compris les locaux contenant des produits  emballés à l’aide de ces matières.

− contenant des séchoirs, appareils de polymérisation, fours et autres appareils chauffés à plus de 30°C et traitant des matières combustibles.

Cette énumération n’est pas limitative.

2.4.3. Par niveau, il peut indifféremment être fait choix d’appareils portatifs ou d’appareils mobiles non portatifs, toutefois, la moitié au moins des unités d’extinction nécessaires à la protection doit être réalisée par des extincteurs
portatifs.


2.5. Vérifications périodiques 

Indépendamment de la vérification périodique trimestrielle dont question EN 1.3., l’assuré doit faire vérifier annuellement par des personnes spécialisées tous les extincteurs et leur charge en conformité avec la notice technique NT 117 édité par l’ANPI.


Article publié le : 28-08-2009 à 09:09
Dernière mise à jour le : 04-08-2013 à 16:46


Dire à un ami